Le chêne

Le chêne de Napoléon, situé sur le campus de l'UNIL, appartient à la famille des chênes pédonculés...

Le chêne de Napoléon est âgé de 236 ans (en 2014) et est situé à 415 mètres d'altitude selon l'étude dendrochronologique réalisée par le Laboratoire romand de dendrochronologie en avril 2013. Il a été estimé à 30 mètres de hauteur et 6,3 mètres de circonférence. Il a été répertorié comme arbre remarquable par la Société Vaudoise de Sylviculture*.

Les vieux chênes sont considérés comme arbres remarquables pour leur taille et leur ancienneté. Dans de bonnes conditions, le chêne dépasse facilement les 500 ans et  peut exceptionnellement atteindre 1000 ans. Lorsqu'il pousse au milieu d'une clairière, il a une croissance lente qui lui permet de produire un bois dense et dur, apprécié pour de nombreux usages en menuiserie et ébénisterie. Le bois du chêne a la propriété d'être imputrescible et il subsiste pendant de nombreuses générations, sous forme de tonneaux (maturation du vin), de traverses de chemin de fer, de piliers de ponts ou de bateaux.

Le chêne pédonculé (Quercus robur) est originaire des régions tempérées d'Europe et appartient à la famille des Fagacées. Avec 2% du volume de bois en Suisse, le chêne apparaît comme une essence secondaire**.

C'est un grand arbre de 25 à 35 mètres de haut environ à feuillage caducifolié (non persistent l'hiver). C'est une espèce monoïque : les fleurs mâles et femelles séparées mais situées sur le même arbre et la dispersion du pollen s'opère au grès du vent avec un taux d’autofécondation faible (inférieur à 5% dans une forêt de chênes, plus élevé pour un arbre isolé). 

La taille de son génome est d’environ 1 milliard de nucléotides, soit environ un tiers du génome humain. Il est diploïde car l'ensemble de son matériel génétique est présent en deux copies : chacune de ses cellules contient 12 paires de chromosomes (contre 23 paires chez l'Homme). Chaque paire est composée d’un chromosome maternel et d’un chromosome paternel. Chaque chromosome renferme les «gènes» contenus dans l’ADN, permettant de fabriquer des protéines, composants essentiels de la vie. Il en possèderait environ 49'000, soit environ 2 fois plus que l'Homme.

Napoleome_GenomesGenes_02.pngComparaison de la taille du génome et du nombre de gènes entre l'Homme, le chêne et l'arabette - l'Eprouvette © UNIL


* www.sylviculture.ch - La Société Vaudoise de Sylviculture

** www.proquercus.org - La sylviculture du chêne en Suisse

Chêne04_web.jpgQuercus robur - Stramatakis © UNIL